MGI DIG GRAPHIC TECH (Securibourse)

par Graham ⌂ @, Luxeuil les Bains, jeudi 05 janvier 2017, 22:34 (il y a 712 jours) @ fabrice
édité par Graham, jeudi 05 janvier 2017, 22:40

.
Bonsoir Fabrice,

Merci pour cette présentation de portefeuille.

Si moi-même aussi je suis assez adepte de la concentration, celles constatées en MGI DIG GRAPHIC TECH, que je ne connais pas, m'a interpellé. C'est donc cette valeur que je suis allé voir. De prime abord, tout semble extraordinaire: la croissance, la rentabilité, les perspectives...D'où une cherté relative du titre eu égard à la capitalisation boursière. La cherté d'une chose ne me derange pas. J'ai poussé plus loin la curiosité en survolant quelques rapports annuels. Deux choses m'ont dérangé:

-la forte augmentation des créances clients.

Je peux néanmoins parfaitement admettre ce point dans le cas d'une société en forte croissance; c'est ici le cas.

-le niveau des capex (de l'ordre de 15%) et sa comptabilisation.

Un fort capex peut s'avérer être une très bonne chose, s'il permet d'accroître le fossé séparant l'entreprise de ses concurrents; cela semble le cas, confirmé par la croissance de la société. Or dans le cas de l'entreprise, une grande part des capex ne sont pas enregistrées en charges mais en qualité d'immobilisations incorporelles.
Les règles de comptabilité admettent ceci dans des cas particuliers qui semblent convenir très bien pour cette entreprise. Néanmoins, cela me derange beaucoup parce que je considère que cela donne une image par trop avantageuse de la rentabilité réelle de l'entreprise en escomptant beaucoup la réussite à venir. Ainsi donc de la rentabilité opérationnelle de la société à 25%. Si ces capex étaient enregistrés en charges, la rentabilité opérationnelle s'ajusterait à 10%. Ce n'est pas pareil et c'est être bien sûr de l'avenir.

Ces deux points conjugués, on observe sur plus de cinq ans que la société ne produit pas, voire quelques années consomment, de la trésorerie. Je suis assez embêté. La société parait bien belle par sa croissance. D'ici trois quatre ans, il faudrait qu'elle dégage des excédents et beaucoup.

Or tout ceci doit être rapporté à la valeur de l'entreprise et là on peut s'interroger sur la pertinence de la capitabilisation boursière de la société à refléter justement sa valeur.

Que n'ai-je pas compris?

Cordialement

--
[image]





Graham


Fil complet:

 Fil RSS du sujet

powered by my little forum