Les petites, les grosses... (Securibourse)

par Nico36 @, vendredi 09 mars 2018, 20:22 (il y a 222 jours) @ Graham

Le mieux, c'est quand même les petites qui deviennent des grosses ensuite :-D
Ceux qui arrivent à les dénicher, respect, car c'est là où les plus belles performances se font -comme d'ailleurs les dossiers en recovery, risqués mais potentiellement explosifs.

Il est vrai que les smalls réagissent plus fortement que les grosses dans les variations du marché, ce que j'ai observé aussi.
Mais après, faut voir sur le LT, en incluant les phases d'euphorie et celles de déprime, et bien si on moyennise les deux, on aura quand même une surperformance des petites.
Il suffit de reprendre l'indice du second marché et maintenant cac small et de comparer au cac dividendes réinvestis... Dommage quand même qu'il n'y avait pas d'indice euronext C (ou, maintenant, euronext access et growth).

Perso, j'ai commencé la bourse en 2002 en investissant sur une grosse bien connue sur la cote une valeur père de famille me disait on, ce qui ne m'a pas empêché de prendre le bouillon à -40%. Avant que mon mentor ne me fasse découvrir l'intérêt de choisir des petites, la belle aventure Gameloft, et ce precepte ne m'a plus jamais quitté.


Pour les grosses, la lecture d'un bilan et d'un compte de résultat est souvent un exercice impossible avec la complexité de la structure. Les petites, c'est plus simple, pas besoin d'être un expert comptable pour y arriver en général.
Après, c'est vrai qu'il y a un monde entre les grosses qui valent des milliards et des micro structures sur le marché libre qui ne cotent que quelquefois par an avec des carnets d'ordre vide. C'est ce monde là qui me semble à la portée des investisseurs particuliers à la quête de belles performances. Un monde à explorer, défricher, tel un aventurier à la quête du graal ;-)


Fil complet:

 Fil RSS du sujet

powered by my little forum