Viens risque. A toi, je m'expose! (Securibourse)

par Graham ⌂ @, Luxeuil les Bains, vendredi 09 février 2018, 09:03 (il y a 305 jours) @ Manu

Bonjour Manu,

Je me suis effectivement trompé. En cours de séance du 05 février 2018, la baisse maximum a été de 6,5% et non 10%. Les 10%, c'était par rapport à un plus haut annuel. J'ai mal lu une dépêche.

Ce qui m'a impressionné, c'est l'effet dent de scie: chute et rebond phénoménaux sur un très court délai. Ce qui montre qu'il n'y a plus de maîtrise. Ce sont les algorithmes qui font la tendance et les mouvements. L'avantage de ceux-ci est d'écarter les effets des émotions humaines, du moins pour l'institution opérante. Ce qui n'enlève pas qu'ils contribuent à provoquer des émotions chez les autres. L'inconvénient est qu'un algorithme gère ce qui relève des probabilités. Son efficacité sera douteuse pour ce qui est inconnu et qui n'est jamais survenu.

Dans cette séance, on voit une réaction massive et simultanée des opérateurs en contre-tendance pour éviter un point de rupture. C'est très bien. On tâche de réguler. Il y a encore des cartouches. Quand il n'y en a plus et qu'on a la trouille au ventre, qu'est-ce qu'on fait? On joue sa peau et on s'en fout des autres et du marché. A force de baisses brusques et fulgurantes, il est possible qu'il n'y ait plus moyen de faire contre-tendance ensemble. C'est alors la débâcle.

Voilà l'indication que je perçois dans ces graphiques. Je ne dis pas qu'il y aura rupture. Je dis que les marchés sont plus que tendus et proches d'une rupture. On n'a des valorisations qui sont artificiellement hautes dans de nombreux actifs, en raison de l'action des banques centrales ces dernières années. Sans ces actions, les marchés n'auraient jamais autant culminé.

On peut parfaitement continuer la fête pendant une bonne quinzaine d'années. Inévitablement sur cette tendance, à un moment imprévisible, il y aura une crise sans précédent depuis plus d'un siècle, à force de jouer inconsciemment aux enfants démiurges.

La seule chose qu'on sait c'est qu'aujourd'hui, les intervenants sont prêts à basculer. Le feront-ils? On ne le sait pas. Cela dépend de la confiance qui dépend elle-même des effets moraux que suscitera l'intervention des grands régulateurs. Bref, la situation est terriblement dangereuse. Il faut vertus de prudence et de sang froid.

--
[image]





Graham


Fil complet:

 Fil RSS du sujet

powered by my little forum