T'inquiète pas, frère (Securibourse)

par Graham ⌂ @, lundi 01 juillet 2024, 13:46 (il y a 21 jours) @ raskolnikobimbo
édité par Graham, lundi 01 juillet 2024, 14:14

Alors que la France s'apprête à basculer dans l'horreur, ta mère la chèvre destituée, et que Jordan Mélenchon se prépare à gouverner, au mieux ma ptite soeur, [...].

T'inquiète pas, frère, le pays restera profondément socialiste, selon toutes les hypothèses.

Le seul doute qui demeure se rapporte au sort des Juifs. La France ne basculera pas encore vers l'extrême gauche. Le camp des modérés en a encore sous le pied. Il s'alliera sans trop de difficulté (en se pinçant à peine le nez) avec les vrais racistes (tu vois, ceux de ton camp, le bon camp, le camp du bien et du paradis universel et républicain pour tous ("on ira tous au paradis, même moi", n'est-ce pas?) ), ceux qui s'en prennent véritablement physiquement aux Juifs (parce que l'on sait: la Palestine et tout cela, les miséreux du colonialisme, etc...) Un peu de patience, frère ... Une dizaine d'années. Les Juifs pourront encore rester quelque temps. Après, c'est autre chose. Il faudra qu'ils déguerpissent vite. On devrait avoir des records du monde de course à pied battus à plates coutures.

Le président aura eu raison au moins sur un point: les débats sont clarifiés. Où l'on voit que ce qui distingue un centriste (tu vois de quoi je parle: un centriste du centre large, un centriste de l'arc républicain allant des républicains du PCF, en passant par les Khmers verts, puis en englobant tous ceux qui ont eu le pouvoir ces 50 dernières années) d'un mélenchoniste se réduit à une chose: le second est plus pressé.

Dans ce marigot pestilentiel, retournons à nos moutons. A ce propos, ne pourrais-tu pas m'en dessiner un ? Oui, retournons à nos moutons et cultivons notre jardin, en oubliant pas d'emporter sur soi un fusil à gros calibre. Sait-on jamais d'aventure où l'on croiserait sur son chemin du gros gibier. S'il faut crever, d'accord, frère, mais au moins dans l'honneur et avec un peu du panache d'antan.

On peut aussi être sûr d’une chose, frère, le camarade président, s’il le peut, nous fera bouffer au centuple son humiliation. Qu’est-ce donc qu’il lui a pris ? Il la joue un peu trop à la Livermore ces derniers temps. Ça finit toujours mal ces histoires de trader compulsif dont la réussite monte à la tête. Quel pari fou va-t-il tenter ? Un petit attentat aux JO ? Des soulèvements populaires (comme on dit désormais). Les Russes à Kiev ou à Berlin ? C’était quand même bien la pandémie où tous les cons étaient masqués. Au moins on avait la paix. On n’a pas fini d’en aller aux extrémités ? Ceux du centre ont de l’imagination. Ils nous mènent bien plus loin. À la suite de toutes ces capitulations, je me demande bien ce qu’il restera de notre beau pays. Heureux comme Dieu en France, disait-on naguère. Je ne sais pas de quel dieu on parle. Ils parlaient peut-être d’Allah. Oui, sans doute, c’est certainement cela.

Cultivons notre jardin. Oui frère, cultivons-le mais avec son fusil armé.

--
[image]





Graham


Fil complet:

 Fil RSS du sujet

powered by my little forum