le grand remplacement est depuis longtemps réalisé (Securibourse)

par Graham ⌂ @, lundi 01 juillet 2024, 16:55 (il y a 21 jours) @ Nicolax

La véritable cause pour laquelle la France est dans l’état où elle est, en bien ou en mal chacun jugera selon ses préjugés, est que la France a déjà du tout au tout changé. Culturellement. Pour s’en convaincre, il suffit de regarder comment étaient les gens il y a trente ans ou plus loin encore comment ils l’étaient il y a soixante ans. On pourrait remonter plus loin encore par la littérature.

Il n’y a pas besoin d’en appeler aux Arabes, à l’Islam, aux élites corrompues, ou que sais-je encore ? La France est ce qu’elle est parce qu’elle représente ce que les Français sont. N’est-il pas surprenant que celui qui prétend incarner la résistance aux changements est un jeune homme d’origine étrangère, c’est-à-dire culturellement complètement déraciné, dont le prénom évoque l’hégémonie culturelle américaine ? En quoi cela diffère-t-il autrement que marginalement d’un jeune migrant? Oui d’accord, le migrant est rempli de mépris, de haine et de ressentiment. Pour le reste, je n’y reconnais pas la France. Et sa mentor ? Elle s’est conformée à la lettre à tous les changements de mœurs de la société parce que son électorat lui-même adoptait tous les changements de mœurs de la société. Le RN, en vérité, ne résiste à rien. Il est juste en retard de quelques années ou les autres sont trop en avance.

Le grand remplacement, comme ils disent, n’est pas une menace pour l’avenir. Il a déjà eu lieu. Les Français ne ressemblent plus en rien à ce qu’ils ont été. C’est tout-à-fait normal. Nous en sommes toujours à la déclinaison ontologiques des nouvelles valeurs qui ont pris corps dans la société française dès avant la Révolution Française. Le wokisme, pour reprendre ce néologisme déjà éculé, n’est qu’une déclinaison morale des principes révolutionnaires. L’homme change lentement. Il faut quelques générations pour réaliser l’homme nouveau des principes révolutionnaires. Nous en sommes encore à cela.

La France n’était pas mieux avant. Elle était autre. Il me parait complètement impossible de revenir à un état antérieur, les hommes ayant trop changé. Pour celui qui a les yeux grands ouverts, l’islamisme même est un mouvement réactionnaire pour résister à ces changements après en avoir déploré les effets pernicieux au sein de leurs sociétés d’origine et vu le ratage de la greffe dans les printemps manqués arabes. On peut comprendre leur haine après avoir constaté tout ce que ces principes ont détruit dans leur société. Nous, nous ne le voyons pas parce qu’on baigne depuis des décennies dans cette ambiance de révolution morale et anthropologique inachevée.

À titre personnel, je consens à ces changements, que la majorité, le peuple, veut. Je n’ai pas la prétention de changer le monde et la société. Mais je ne l’aime pas. Alors, je me retire, je vis en retrait, en retraite. Je ne veux pas collaborer. Pour moi, ce sera l’ancienne Trappe. J’y vivrai tranquille. Que l’on ne tente pas de m’y déloger parce qu’alors je sortirai mon vieux fusil. Ce monde nouveau, ce monde de progrès, cette termitière humaine, je l’abhorre viscéralement. Je préfère vivre au milieu de mes morts avant de moi-même m’en aller les rejoindre, au moins eux sont de meilleure compagnie. Ce qui condamne la société contemporaine, c’est simplement qu’elle est laide et qu’elle rend les hommes certainement égaux et fraternels mais aussi chétifs et rabougris.

--
[image]





Graham


Fil complet:

 Fil RSS du sujet

powered by my little forum