Performance de Labadie (Securibourse)

par raskolnikobimbo ⌂ @, Paris, XVIIème, vendredi 19 janvier 2018, 07:36 (il y a 326 jours) @ Graham

> J'ai lu ton exposé sur Labadie. Il comporte, il me semble, une erreur de raisonnement.
Tu suggères que sa performance moyenne n'a rien d'exceptionnelle pour les 6 dernières années, puisque semblant évoluée entre 10% et 12%. Or, je crois plutôt, il faut la replacer dans le très long terme qui est le temps boursier par excellence, du moins celui nécessaire pour estimer les capacités de chacun.

En fait j'essaie de ne pas suggérer et oui, il y a bien un raisonnement là-dessous.

Sur ce forum j'essaie de faire mon marché. Qu'est-ce que je vais bien pouvoir prendre pour moi et mes abonnés ?

Du coup je suis amené à mesurer ce que font les autres, avec des outils qui valent ce qu'ils valent et en n'excluant évidemment pas qu'ils ne valent rien.

Ce n'est donc pas le score global ou moyen sur la durée de Labadie qui m'intéresse, mais la qualité moyenne de son stock-picking de valeurs. Le constat c'est qu'elle n'est pas extraordinaire. Bonne, sans tellement plus.

J'ai deux approches pour mesurer le stock-picking de chacun.

1. Le différentiel entre score de la valeur et score de l'indice référent de la valeur. Valeurs françaises = CAC, valeurs ricaines = Dow. Cela fait ressortir cinq ou six pointures qu'on retrouve en tête des deux ou trois classements du jeu. Réapparaissent Uchimata et Nico36 qui, comme Labadie, on fait un break plus ou moins long.

2. La moyenne des "mauvais trades" (ou des moins bons) qui prend en compte les mauvaises années et les mauvais choix. A ce jeu bien peu surnagent et on a même un cité juste au-dessus qui a pris des bouillons en évitant la débâcle de 2008.


D'autre part, je réagissais à une vidéo de Labadie qui tente de démontrer que sortir du marché, c'est plus intelligent que d'y rester en permanence. On notera en préambule que sortir n'est pas la même chose que vader...

Ben peut-être voire très certainement, si on parvient à rentrer au bon moment ou pas trop tard. Or lui, il n'est pas du tout rentré au bon moment. et sans doute un peu trop tard. C'est juste cela qu'il a démontré avec certitude, si on prend pour appui l'évolution de son PEA... et son absence du jeu.

Du coup son score moyen global est hypertrophié par la vade du marché qu'il a opéré en 2008. Mais l'expérience de 37 années de bourse et de multiples krachs (comme celui de 1987) montre qu'il est très probablement plus sage de rester investi et notamment sur certaines valeurs.

Comme dirait l'autre à la fin de sa vidéo, abonnez-vous, vous en saurez davantage.

--
http://www.raskolportfolios.com/


Fil complet:

 Fil RSS du sujet

powered by my little forum