Analyse INVESTIR 13/04/18 (Securibourse)

par fabrice @, dimanche 15 avril 2018, 12:53 (il y a 159 jours) @ fabrice

Merci à Titi du 93

https://investir.lesechos.fr/actions/conseil-du-jour/des-bienfaits-d-avoir-un-partenair...

L’année 2017 témoigne d’une nouvelle amélioration des marges pour le fabricant de presses numériques, qui peut s’appuyer sur les synergies mises en place avec le japonais Konica. La confiance est d’ores et déjà de mise sur le plan de l’activité cette année.
image: https://investir.lesechos.fr/medias/2018/04/12/1756453_1523599595_946536-1390920361-919...

Des bienfaits d’avoir un partenaire japonais au capital | Crédits photo : MGI Digital Graphic
image: https://investir.lesechos.fr/medias/2018/04/12/1756453_1523599595_946536-1390920361-919...


Encore une publication enthousiasmante de la part du spécialiste des presses numériques multisupports pour les sociétés du packaging ou de l'industrie graphique, les comptes annuels de MGI Digital Graphic témoignant avant tout d’une belle amélioration de la rentabilité d’exploitation. Pour un chiffre d’affaires en hausse soutenue de 18,5%, à 53,26 millions d’euros, le profit d’exploitation a en effet grimpé de près de 33%, à 12,33 millions, soit un gain de marge non négligeable de 2,5 points. Plus bas dans la ligne de comptes, le résultat avant impôts monte de 24,8% à 12,01 millions et le bénéfice net part du groupe de 19,3% à 8,59 millions.

Avec, pour la première fois, un chiffre d’affaires qui dépasse les 50 millions d’euros, l’international continue, bien sûr, d’être prépondérant – il a ainsi représenté 88% des ventes en 2017. C’est donc la hausse de 19,3% des facturations à l’export qui a porté la dynamique de l’exercice, même si la croissance de 12,7% de l’activité en France est loin d’être négligeable.

Le réseau mondial de Konica en soutien
Comme espéré par ailleurs, la montée en puissance de l’alliance avec Konica Minolta s’est confirmée. Le chiffre d’affaires réalisé avec le groupe japonais, qui possède plus de 40% du capital de MGI, a été multiplié par plus de deux en l’espace d’un an. Il atteint 33,6 millions d’euros, contre 14,7 millions en 2016, pour maintenant constituer 63% de l’activité totale. Ce transfert du réseau de distribution traditionnel au bénéfice du réseau mondial de Konica a pleinement profité à la marge d’exploitation. Les charges de personnel sont dans le même temps restées parfaitement maîtrisées, leur poids ayant baissé de 4,2 points dans la structure des comptes, pour ne plus représenter que 22,4% du chiffre d’affaires. Le résultat financier, négatif de 0,33 million d’euros contre l’équilibre en 2016, a un peu pesé sur les résultats, une perte liée à l’évolution défavorable de la parité euro-dollar.

Pas de prévision en matière de marge ou de résultats pour cette année, mais le groupe en est habitué. Pas d’inquiétude donc compte tenu des synergies bien installées sur le plan commercial avec Konica, et d’autant que la confiance est clairement affichée en matière de croissance des ventes, d’ores et déjà attendues en nouvelle progression à deux chiffres. De nouvelles opérations conjointes avec le partenaire japonais seront par ailleurs mises en place sur le plan marketing.

De nouvelles innovations sont également prévues en matière de technologie : sur le marché de l’électronique imprimée et du packaging intelligent, « le groupe lancera en novembre 2018:mecontent: à l’occasion du salon international all4pack, la commercialisation de sa plateforme d’Impression Industrielle Alphajet (…) équipement de pointe qui a nécessité plus de quatre ans d’investissement (…) et solution sans concurrence ». MGI se dit, en parallèle, prêt à porter ses efforts d’innovation pour adresser le marché considérable de l’identification RFID [radio identification] sans puce.

A lundi :surprised:


Fil complet:

 Fil RSS du sujet

powered by my little forum