Connaître son domaine de compétence (Securibourse)

par Graham ⌂ @, Luxeuil les Bains, mercredi 08 avril 2020, 09:58 (il y a 97 jours) @ raskolnikobimbo
édité par Graham, mercredi 08 avril 2020, 10:06

il faudrait toujours avoir raison. C'est pas mon cas, et c'est le cas de personne. C'est donc un jeu de fion, comme le poker.

Voilà une assertion fausse.

Celui qui est bon, c'est celui qui a échoué souvent, qui a persévéré, remis sans cesse l'ouvrage, jusqu'à accumuler de l'expérience et de la pratique.

Le théorème de l'ennemi :

"Assis-toi quelques heures au bord de la rivière et tu verras passer le cadavre de ton ennemi."

Un dicton comme un autre qui plait par un certain coté, par l'autre déplairait.

Ainsi, à s’asseoir quelques heures au bord de la rivière, on risque plus de faire comme Narcisse au bord de la source que de voir le cadavre de son ennemi. Qui sait d'ailleurs si le principal adversaire n'est pas soi-même?

Ainsi donc, si on t'écoute: "je sais que je ne sais pas". Socrate, on voit où cela l'a mené. Descartes, Montaigne ou d'autres. Heureusement qu'aucun d'eux n'en est resté à ce doute dans sa propre vie. Ils ont été bien plus malins que cela, avec le bonheur que l'on sait. Le doute ne doit pas être un prétexte à la paresse.

Le doute méthodologique, c'est bien, personne ne s'y arrête trop longtemps toutefois. Il faut choisir et vivre.

Qu'est-ce qui marche ?

Rimbaud, l'homme aux semelles de vent, disait:
"Le monde marche ! Pourquoi ne tournerait-il pas ?"

Je dirais plutôt:
"La monde tourne. Pourquoi ne marcherait-il pas ?"

Ainsi, "lève-toi et marche !"

Et tu le sauras ...

--
[image]





Graham


Fil complet:

 Fil RSS du sujet

powered by my little forum