Justement, ça passe pas ! (Securibourse)

par okavongo, jeudi 26 septembre 2019, 21:33 (il y a 17 jours) @ raskolnikobimbo

S'il y a un adjectif que je n'aurais pas adossé aux Daubasses, c'est bien celui de suffisant. Peut-être parce que je suis abonné depuis de nombreuses années ? C'est sans doute plus facile d'avoir un jugement définitif en survolant la chose...

Par contre, j'ai l'impression de déceler de la suffisance dans d'autres propos.
Du genre : « Ça va: on a tous compris la méthode Daubasse ici ! »
Ou lorsque je lis : « Ceci posé, un mégot de cigare acheté bas restera un mégot de cigare à un cours plus haut. ». Et moi qui pensait que l'idée était d'acheter des actifs à prix cassés en espérant soit que le marché se réveille, soit que le mégot de cigare se transforme en boîte « normale » voire de croissance. De même, lorsque l'actionnaire majoritaire d'une daubasse fait une OPA je ne savais pas que je le « blousais ». Du coup, je vais maintenant apporter mes titres avec une pointe de honte et de mauvaise conscience...
Naïf je suis décidément, car je pensais qu'une petite société de croissance qui croit moins vite que prévu allait voir son cours baisser. Ce qui pénaliserait les derniers arrivés. Mais je découvre que la règle du premier arrivé n'est valable que pour les petites sociétés à jeu d'actifs !
Je ne comprends pas non plus le reproche de la publicité faite à des titres peu liquides alors que la quasi majorité des valeurs sont cachées ! A noter que les rubriques « bas les masques » du blog des Daubasses concernent quasi-exclusivement des positions débouclées (et pas toutes gagnantes malgré la supposé suffisance). Où est le mal ?
Les 2 seules positions dévoilées concernent des actions d'activisme. Graines Voltz ne me semble pas rentrer dans la définition du mégot de cigare et elle est suivie par bien d'autres investisseurs. Je remarque aussi que c'est plutôt les résultats qui font monter le cours à chaque publication. Pour Softimat, je rappelle que c'est le management qui rachète à tour de bras à 3,60 €. Peut-être « s'auto-blousent-ils » mais ce n'est pas une arnaque au petit porteur.

Par contre, il est vrai que je ressens parfois un peu de suffisance (à moins que ce ne soit du snobisme ou de la condescendance ?) de la part des vieux de la vieille de The Bull. Mais comme l'ambiance ici est sympa alors on peut passer dessus. Après tout, nous devons le respect aux survivants des débuts ;) même s'ils n'aiment pas les matières premières, les warrants, les actions étrangères ou les 2 titres qui performent le mieux dans chaque portefeuille ;)

Il me semble aussi qu'un peu de respect vis à vis du travail des Daubasses (on va croire que je suis leur avocat alors que c'est juste que je n'aime pas l'injustice) serait le bienvenu. Je trouve cette prose assez bof : « La technique est toujours la même: on habille la demoiselle, on la fard et d'une souillon, on fait une princesse.
Parfois c'est vrai, le plus souvent c'est faux. On gagne parce qu'on a su revendre assez tôt à quelqu'un qui a crû à l'histoire, avec d'autres, bien plus tard. Je n'aime pas cela mais dans le fond, qu'importe. Chacun prend ses risques et sa responsabilité.
Les idées des Daubasses sont de ce cru. »
. A mes yeux c'est à coté de la plaque. Mais pour le percevoir peut-être faut-il lire les Daubasses et voir les portefeuilles ? Pour amener un élément factuel, je porte à la connaissance des non-abonnés que l'évaluation subjective des titres de la version 2 du portefeuille introduit la liquidité comme 1 des 3 critères de notation.

Donc, autant je trouve juste et clair l'avertissement (le 2ème) de jmp sur la pub, autant le désossage de plus de 10 ans de travail des Daubasses est pour moi injuste.

Rien de grave. C'est plutôt, je crois, un malentendu. Et puis, la prose de Graham est agréable à lire et bien tournée, même si elle est hors-sujet.


Fil complet:

 Fil RSS du sujet

powered by my little forum