L'Etat défaille (Securibourse)

par bru130090 @, vendredi 03 avril 2020, 22:59 (il y a 100 jours) @ Graham

Je n'accepte pas qu'on déforme mes propos alors remettons les choses à leur place :

"Vous répétez les habituelles antiennes sur le supposé ultralibéralisme de notre économie."
Je ne prétends aucunement que notre économie est "ultralibérale" , je remet en cause la pavlovienne habitude de nos politiciens de considérer les services publiques sous l'unique angle des dépenses et non sur l'efficience .
Cette crise est terrible et elle remet en cause cette attitude scandaleuse . CECI ETANT PRECISE , passons à la suite de votre intervention .

"Ce n'est pas le marché qui a pour rôle de constituer les stocks stratégiques de masques et d'en gérer la distribution. Mais bien l'Etat et il a échoué " . Sauf que vous oubliez que c'est justement une vision purement comptable de la santé publique A LA SUITE de la crise du h1n1 ( entre autres ) qui a conduit à un DÉSENGAGEMENT de l'Etat dans ce domaine . Sans oublier les délocalisations qui participent à une désindustrialisation dangereuse et contraire à l’intérêt général , le détournement massif de convois de masque sur les aéroports chinois le prouvent .


"C'est encore l'Etat qui en matière d'instruction a un monopole quasi-exclusif. Là aussi il échoue alors que le budget de l'EN est le premier de l'Etat, que le coût par élève est 40% supérieur pour un élève français que pour un élève allemand pour un classement PISA très proche. On fume les 40% supplémentaires...."
Vous êtes sérieux là ? Bon déjà l'Etat n'échoue pas en matière d'instruction , il y a de SERIEUX problèmes dans l'education nationale et je suis persuadé que d'autres en parleront mieux que moi ...mais ce que JE SAIS c'est que le classement PISA est sérieusement biaisé , par exemple :

1)" Les tests PISA sont créés par des anglo-saxons donc formatés selon leur mode de pensée, d'éducation, et d'examens. Par exemple les petits américains font des QCM depuis le CP, alors qu'en France le mode d'examen par QCM reste rare. Si il y avait des dissertations à faire dans PISA aucun doute que les élèves français regagneraient des places au classement ! "

2) les questions sont d’abord rédigées en anglais, avant d’être traduites, ce qui risquerait, selon ses détracteurs, de favoriser les pays anglo-Saxons.

3) d'un point de vue méthodologique et statistique : Le score moyen de chaque pays est entouré par une incertitude, qui tient au fait que l’enquête porte sur des petits échantillons d’élèves et présente des marges d’erreurs et si l’on peut comparer entre eux les pays de l’OCDE qui ont des taux de scolarisation à 15 ans proches de 100%, on ne peut pas en faire autant avec des pays où ce taux est bien plus bas .

Sur les 40% et surtout sur l'Allemagne je suis d'accord avec vous . Les filières pro , chez nous , sont des voies de garage ...

"Non, ce n'est absolument pas une question d'argent. Les coûts supplémentaires sont absorbés par la bureaucratisation, l'excès administratif, l'excès de fonctionnaires, l'absence d'obligation de résultats " Là aussi , force est de reconnaître que je suis d'accord mais avec une nuance de taille , le secteur privé n'est pas MECANIQUEMENT gage d'efficacité et encore moins dans les deux domaines sur lesquelles nous débattons .

J'avoue etre en accord avec vous sur le reste de voter intervention sauf sur la dette , je doute qu'il n'y ait pas une remise de dette généralisée . A tout le moins l'élargissement des rachats de dette publique et privée (le «QE») au-delà de la limite auto-imposée de 33% va dans ce sens là je pense .


Fil complet:

 Fil RSS du sujet

powered by my little forum