L'Etat défaille (Securibourse)

par Graham ⌂ @, Luxeuil les Bains, samedi 04 avril 2020, 01:14 (il y a 97 jours) @ bru130090

Je n'accepte pas qu'on déforme mes propos alors remettons les choses à leur place :

Pardon alors, j'ai mal interprété vos propos.

Je ne reviens pas sur nos positions précédentes, nous sommes à peu près du même avis. Je ne sais pas si vous êtes un agent de l'Etat. J'en ai l'impression. J'en suis un. Cela ne m'empêche pas d'être critique envers lui. Globalement, bien que ce ne soit pas le lieu approprié pour évoquer et développer ce point, je considère que l'Etat devrait être sévèrement contrôlé par la constitution et qu'il devrait être limité pour l'essentiel à ses fonctions régaliennes. Je n'ai de cesse de me lamenter de son action néfaste dans des domaines où il n'a pas nécessairement de légitimité. J'inclue dedans la santé, l'instruction publique, la culture, les systèmes sociaux assurenciels, entre autres.

Pour ce qui concerne la dette, mon avis est très simple. Les fameux marchés financiers, en résumé les grandes institutions qui nous permettent de vivre depuis plus de 40 ans au-dessus de nos moyens, aux deux tiers hors zone euro, à mesure que nous approcherons 140% d'endettement par rapport au PIB douterons de notre capacité à rembourser et imposeront des conditions drastiques à notre refinancement (taux d'intérêts élevés, obligation de baisse drastique de la dépense publique dont les dépenses sociales, cession du patrimoine industriel et culturel aux intérêts étrangers). Une idée approchante est ce que l'on a pu voir à Chypre, en Grèce, en Espagne, en Irlande, il y a une dizaine d'années, à la différence que derrière ces pays il y avait l'Europe. Quand ceci surviendra à des pays comme la France et l'Italie, il n'y aura plus d'Europe derrière nous. La crise sera considérablement plus sévère. Dans la mesure où l'Allemagne mercantiliste est la créancière de l'Europe et principalement celle du Sud, l'Allemagne verra sa production industrielle s'effondrer et sons système bancaire s'écrouler.

J'évoque cela en aparté. On dira c'est très ou trop pessimiste. Point du tout, c'est juste un déroulement logique de la pente que nous suivons.

A qui la responsabilité? A nous électeurs corrompus qui nous sommes faits acheter et avons mis aux pouvoirs pendant toutes ces années cette clique de techniciens qui précipite notre beau pays dans un déclin accéléré et la prochaine pauvreté. Tout cela pourquoi? Parce que nous ne voulions pas faire les efforts nécessaires, parce que nous ne voulions surtout renoncer à tous nos petits intérêts et privilèges particuliers. Au pays de l'égalité, le peuple ne songe qu'à sauver ses privilèges. C'est bien pour cela qu'il est si aisé à corrompre et à acheter.

Il n'y a là rien de bien neuf. Depuis l'antiquité et plus encore depuis Montesquieu, on sait que chaque fois les régimes démocratiques où le peuple n'est pas vertueux finissent en tyrannie. Nous n'y sommes pas encore. Mais cela le sera quand souffrante la population n'aspirera qu'à un homme fort qui la sauve. Et ce grand homme fera avec ce qu'il restera.

Un autre point en aparté. Seulement considérer le degré d'immoralité extrême pour une génération d'augmenter la dette sans aucune idée de la rembourser avant que la génération suivante n'arrive. Voici ce qu'on lègue désormais. De la dette et rien d'autre.

Même seulement imaginer que les générations suivantes accepteront cet héritage. Et mon dieu, presque personne pour le saisir, le comprendre. C'est dire le degré de corruption dans lequel notre peuple a déchu.

J'arrête. Tout cela me plonge de trop dans une colère noire.

--
[image]





Graham


Fil complet:

 Fil RSS du sujet

powered by my little forum