Vente complète de HEXAOM (Securibourse)

par Graham ⌂ @, vendredi 16 février 2024, 00:23 (il y a 64 jours) @ Graham

3% du portefeuille en légère perte (durée de détention : 1 an).
J’avais, à partir de janvier 2023 et au fur et à mesure de la chute du cours progressivement fait l’acquisition de titres Hexaom, escomptant une moindre violence de la baisse des constructions de maisons, misant sur l’importante trésorerie de la société (environ 70m€) et la très faible valorisation de la société.
Je révise mon opinion d’alors. Le volume des constructions neuves est en forte baisse de 44%. Les prix de vente, en raison de l’inflation, se maintiennent au plus haut niveau jamais atteint. Les conditions d’octroi des prêts par les banques restent drastiques, malgré un léger fléchissement sur les taux sur le dernier trimestre.
La société dispose d’atouts certains. Outre sa trésorerie, ses charges sont à 85% variables. En raison de sa saine situation financière, la société sera favorisée pour la récupération des dossiers issus de la faillite de ses concurrents. Depuis quelques années, la société s’est diversifiée dans la promotion immobilière, la rénovation, l’aménagement. Cette diversification, aux meilleures marges, jouera son rôle d’amortisseur. La société a par ailleurs baissé de plus d’un tiers ses commerciaux.
Ne voyant pas d’amélioration à court et moyen terme d’infléchissement dans la politique de prêt des banques, ne discernant pas une baisse franche dans le prix des matériaux, faisant l’hypothèse que l’inflation perdurera et qu’il sera difficile pour les banques centrales de faire baisser les taux, constatant l’ampleur de la baisse des chantiers et ne voyant d’amélioration envisageable à moyen terme, je forme l’hypothèse d’une durée de la crise plus longue qu’espérée. D’autre part, eu égard à l’ampleur de la baisse des volumes et a contrario de ce qu’annonce la société (citant avoir l’assurance de rester bénéficiaire au cours de la nouvelle année), je forme l’hypothèse d’une insuffisante capacité de la société à réduire ses coûts fixes et d’une marge brute insuffisante à les couvrir. J’augure donc une perte de l’ordre de 0 à 10 m€. D’autre part, je forme l’hypothèse qu’à un an, ne sera pas vu des signes d’amélioration du marché de la construction.

--
[image]





Graham


Fil complet:

 Fil RSS du sujet

powered by my little forum